Pourim ce dimanche 12 mars!

Résultat de recherche d'images pour "king xerxes and esther"

La fête de Pourim aura lieu ce dimanche 12 mars 2017.

Celle-ci célèbre la délivrance offerte par Elohim aux Judéens menacés de génocide par les autorités perses vers -450.

L’histoire est contée dans le livre d’Ester.

Il est intéressant de constater que la délivrance du peuple juif est due à l’intercession d’Ester qui est prête à sacrifier sa vie pour sauver son peuple de la mort. Ester est ainsi présentée comme une image de Yéshoua notre Messie!

Ce jour est donc propice à la prière d’intercession pour la protection et la délivrance, ainsi qu’aux louanges de gratitude envers Adonaï pour nos délivrances passées.

Comment célébrer Pourim?

D’après Ester 9:17-32, nous déduisons les commandements suivants:

  1. Célébrer Pourim le 14 Adar (dimanche 12 mars 2017)
  2. Organiser un « festin joyeux ». Le mot hébreu traduit par « festin » est « mishtèh », qui signifie aussi « boire ». On arrose donc le repas d’alcool pour se rendre joyeux (mais attention pas d’ivresse!).
  3. Offrande de « manot », « des portions alimentaires », au moins deux portions à au moins une personne. Ces manot peuvent être n’importe quel aliment, mais généralement des desserts.
  4. Distribution de « matanot », des « dons » aux pauvres. Peu importe la nature de ces dons (argent, nourriture, objet).
  5. Rappel de la délivrance offerte par Elohim par la lecture du livre d’Ester.

Il existe également des coutumes non obligatoires associées à Pourim:

  1. Déguisement des participants en Mordekhaï et Ester pour imiter Elohim qui se cache sous le masque du « hasard » (sens du mot « Pourim » = « les sorts » donc le hasard) dans cette histoire (en effet Elohim n’est jamais cité dans ce livre!).
  2. Faire du bruit (avec crécelle ou sifflet) au nom de « Haman » pendant la lecture du livre d’Ester.
  3. Dégustation de plats traditionnels : Les oreilles de Haman, etc.
  4. Certains font un jeûne la veille de Pourim en souvenir du jeûne de 3 jours effectué par Ester.

Des prières d’intercession pour la protection et la délivrance, ainsi que des louanges de gratitude envers Adonaï pour nos délivrances passées sont ajoutées au culte après le service habituel.

Pourim Saméah à tous!