Des chercheurs israéliens redécouvrent l’influence de la parole sur la création !

Résultat de recherche d'images

Des psychologues israéliens de l’Université Hébraïque de Jérusalem ont découvert que le prénom choisi par les parents pour leur enfant influence son comportement et la forme de son visage. Ils ont nommé ce phénomène « l’effet Dorian Grey », en référence à un roman d’Oscar Wilde.

Publié le 27 février 2017 dans le « Journal of personality and social psychology », leur thèse est basée sur huit études scientifiques lors desquelles des cobayes ont dû déterminer le prénom de personnes inconnues rien qu’en observant une photographie de leur visage. A chaque fois, le résultat obtenu était meilleur que celui attendu par le hasard.

Malheureusement, ces scientifiques, très probablement athées, expliquent ce phénomène comme étant le produit « d’une construction sociale », c’est-à-dire que nous tentons inconsciemment de refléter les préjugés que la société associe à notre prénom.

A cette explication, nous préférons la doctrine biblique de « la parole créatrice ». Comme Dieu a créé toutes choses par la parole, l’humanité créée à son image peut influencer la création par la parole. N’est-ce pas le principe même de la prière et des paroles de bénédiction ?

En hébreu, le « shém » (« le nom ») est associé à la « néshamah  (« l’âme  supérieure »), c’est-à-dire l’essence de la personne nommée.

Comme les matriarches de la Bible, laissons donc la Rouah HaQodèsh (l’Esprit Saint) nous inspirer le prénom de nos enfants.  Car Dieu sait mieux !

Lire l’article en anglais