Le calendrier nazaréen (partie 2)

Dans ce cours, Ezra examine le calendrier énochien :
Le calendrier énochien est de plus en plus célèbre dans le mouvement hébraïsant. Etant décrit dans le livre d’Enoch, le septième homme depuis Adam, ainsi que dans le livre des Jubilés et certains manuscrits de Qoumran, ce calendrier a l’avantage de la plus grande ancienneté. Le principe servant de base à notre restauration « plus c’est ancien, plus c’est correct » fait clairement pencher la balance en sa faveur. Mais le second principe pilotant notre restauration « on fait comme notre Maître » change tout.
En effet, si nous prouvons que le Messie ne l’a pas utilisé, nous ne pourrons pas l’utiliser nous-mêmes peu importe son ancienneté…
Ezra examine également le calendrier d’Eléphantine :
Ce calendrier est évoqué dans « les papyrus d’Eléphantine », une collection de manuscrits judéens datant du 5ème siècle avant l’ère moderne et provenant d’une garnison militaire judéenne stationnée sur l’île d’Eléphantine en Egypte.
Cette garnison judéenne avait construit son propre Temple à côté du Temple égyptien du dieu à tête de bélier Khnoum, et y offrait des sacrifices.
Certains hébraïsants affirment que leur méthode consistant à fixer le premier jour du premier mois de l’année à la première nouvelle lune après l’équinoxe de printemps est la plus correcte.
Cependant, un document nous prouve clairement le contraire…

VidéoTexte

Partie 1